le ciel s’obscurcit ?

Le ciel s’obscurcit sur le monde depuis pas mal de temps déjà. Depuis la révolution industrielle, le ciel s’obscurcit de particules fines qui racontent le progrès. Depuis les colonisations, le ciel s’obscurcit sur une myriade de peuples et de cultures au bénéfice unique d’un mode de vie standardisé. Depuis la révolution verte, le ciel s’obscurcit sur la terre, stérilisée par la chimie. Depuis la pub et la télé, le ciel de notre inconscient collectif s’obscurcit de toujours plus de peur, d’envie, de culpabilité, d’arrogance et d’ignorance. Depuis l’avènement des marchés, le ciel s’obscurcit de dettes et de cabales… Aujourd’hui, le ciel s’obscurcit sur la France, pays des Lumières. Je comprends l’élan spontané ou suiviste qui pousse des millions d’individu-es à venir, muni-es d’une bougie symbolique pour lutter contre l’obscurité qui glisse, je comprends que l’on veuille à tous prix que brillent encore les ors de la République. Que la chaleur de ces bougies réchauffe les cœurs assemblés et que l’intelligence éclaire les esprits réunis ! Demain, pour masquer l’ombre, on branchera peut-être de puissants projecteurs en espérant maintenir l’illusion de grand soleil, mais nul artifice ne peut changer l’ombre en lumière. L’ombre passagère coexiste avec l’éclaircie : on peut donc aussi regarder en face cette obscurité vague à laquelle nos yeux sont adaptés, et alors nous découvrons comme par enchantement, une multitude de points lumineux invisibles dans l’éclat aveuglant du zénith mais qui se révèlent bien nets maintenant. Ces étoiles qui s’allument sous les nuages sont des foyers de résistance, d’intelligence, d’imagination et d’humanité. Eparpillés sur la planète ce sont des hétérotopies, des lieux en marge du monde d’où émerge un nouveau monde. Car pour changer la réalité on peut décider d’en créer une nouvelle qui rende l’actuelle obsolète. Et à de multiples échelles, contraints par les circonstances ou par choix délibéré des hommes et des femmes mettent en pratique cette évidence. EZLN, podemos, siryza, occupy, NDDL, Sivens et autres ZADs et squats, exarchia, la coopérative intégrale, les circuits courts, … , les anonymes du bout de la ville – ici et ailleurs – entretiennent par leurs initiatives des foyers et des sources.

DV 12.01.2015

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s