P.A.Z.

Une nouvelle fois tout recommencer. 1,4ha de notre Terre qui échapperont au productivisme et aux intrants.

Une terre en friche depuis quarante ans, cernée de haies naturelles, exposée au sud.

Depuis décembre j’y bricole, j’y plante, j’y creuse, j’y sème avec dans l’idée de réunir là tout ce que j’ai pu expérimenter ces dernières années.

Refaire un potager sur BRF, réveiller la grenouille, ré-installer la bibliothèque en mode bibliocoop cette fois dans un bateau pour favoriser les voyages imaginaires – diversifier les assemblages

JPEG - 368.9 ko

JPEG - 210.8 ko

JPEG - 508.3 ko

Sans eau pas de jardin, pas d’animaux, pas de vie – pourtant de l’eau il y en a : le tout est de la trouver

JPEG - 456.5 ko

JPEG - 416 ko

Cultiver de quoi manger

d’abord oignons, fêves, petits pois, pommes de terre, salade, céleri, carottes, fraises …

JPEG - 540.2 ko

JPEG - 505.9 ko

JPEG - 443.7 ko

pas pour vendre sur le marché, ni pour mener un projet agro-bohème, ni pour exister socialement, ni pour développer une activité bio-capitaliste, juste pour manger ;

Prévoir pour deux ou trois et s’il y a plus partager, troquer, échanger.

Avancer pas à pas – seul ou non – jusqu’à mettre en cohérence la critique radicale et le quotidien. Etre militant-e, s’exciter contre le système, dénoncer les mensonges, la corruption, les abus de l’état, des politiques et des multinationales est absolument nécessaire.

Mais insuffisant me semble-t-il si une fois la manif terminée on continue à aller travailler ; à payer l’eau, l’électricité, les transports communs ; si on continue à payer les assurances et à placer de l’argent en banque (ou pire en actions) / et qu’on ne me prenne pas pour un idiot en murmurant du : banques éthiques, fermes solaires ou consommation responsable ; tant que l’on nourrit de notre TEMPS et de notre ENERGIE le système que l’on dénonce on s’enferme dans une sorte d’impasse absurde – (me semble-t-il).

Je ne prône pas non plus l’autarcie ni le sacrifice individuel. Je ne prétends d’ailleurs pas être un modèle. Au mieux un esprit libre qui tente de construire quelque part une place qui lui convienne, faute de la trouver toute faite.

Du local au global, tout ce qui peut aller dans ce sens m’intéresse.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s